]


 

 

PROJET DE MISE EN PLACE DU SYSTEME DE SUIVI DES STATISTIQUES DE L’EMPLOI (SYSSEM)

RAPPORT DE L'ATELIER DE TRAVAIL SUR LA PROBLEMATIQUE DE LA MESURE DE L’EMPLOI EN HAITI
(14-15 NOVEMBRE 2013)

L'atelier sur la problématique de la mesure de l'emploi et de ses corollaires avait réuni l’ensemble des secteurs (Administration publique, secteur des affaires formel et informel, ONG et OI) concernés par la question de l’emploi afin de les sensibiliser sur la problématique de la mesure de l’emploi et de ses corollaires en Haïti et d’essayer de trouver ensemble des solutions les plus appropriées.

            Sur le plan participatif, l’atelier a connu un succès colossal. L’ensemble des institutions ou secteurs invités ont répondu présent à plus de 90%. De plus, ces institutions se sont fait représenter par leurs plus hautes autorités : Président d'Association Patronale, Directeurs généraux des Administrations Publiques, Directeurs exécutifs des institutions de micro-finance, Responsables des associations de la société civile, etc. Ils étaient aussi accompagnés de techniciens chevronnés qui manipulent des informations sur l’emploi.

            Outre les différentes présentations autour des thématiques retenues (Enjeux de l’emploi pour le gouvernement, Problématique de la mesure de l’emploi, Travail décent ou qualité de l’emploi), l’atelier a été aussi et surtout marqué par la signature de protocoles d’accord de collaboration entre l’IHSI et des partenaires clefs des secteurs public et privé. En effet, la Directrice Générale de l’IHSI a signé des protocoles d’accord avec respectivement le Président de la CCIH, les directeurs généraux de l’OFATMA et de l’ONA, les directeurs exécutifs de l’ANACAPH, du KNFP et de Le LEVIER. Ce sont là des entités incontournables pour le captage des informations sur l’emploi dans le secteur privé formel et informel.

            Autres grands actes de l’atelier sont les travaux des tables de réflexion, dont les grandes conclusions ainsi que les points de vue d’ensemble des participants sont résumés ci-dessous : 

  • Les tables ont fait l’unanimité autour de l’acceptation de la définition de concepts relatifs à l’emploi et au chômage basée sur les standards du Bureau International du Travail (BIT). Toutefois, elles ont exprimé leur souci d’y inclure les spécificités de la réalité haïtienne.
  • Les tables ont aussi reconnu l’existence de données de base sur l’emploi au sein des institutions publiques et privées. Néanmoins, elles admettent également l’exploitabilité limitée de ces données stockées en majorité sur des supports administratifs, sacrifiant ainsi leur accès en temps réel. 
  •  Il a été fait ressortir aussi l’impérieuse nécessité de restaurer l’autorité de l’IHSI pour que les autres institutions « cessent le tapage » de vouloir tout publier en dehors de l’IHSI. Les moyens préconisés pour y arriver varient d’une table à l’autre. La table du secteur privé y voit une approche qui, certes, repositionne l’IHSI en tant que représentant de l’Etat, mais fait la promotion de la persuasion comme instrument de construction de rapports avec les autres entités. Tandis que la table du secteur public s’est montrée beaucoup plus incisive en invitant l’Institut à être plus affirmatif dans la restauration de son autorité et en demandant au gouvernement de lui donner l’appui institutionnel nécessaire. La table des ONG/OI, de son côté, utilise une approche qui mise sur le technologique. Elle soutient que l’implantation des Nouvelles Technologies de l'Information et de Communication (NTIC), l’existence de base de données et l’utilisation plus ou moins généralisée de l’internet dans le pays avec la possibilité de collecte de données en ligne faciliteront et dynamiseront les rapports entre l’Institut et les autres partenaires producteurs de données statistiques. 
  • Par ailleurs, les organisateurs avaient pensé aussi à procéder à l’évaluation de l’atelier par les participants au moyen d’un formulaire conçu à cet effet. Les réponses obtenues ont révélé que les participants ont applaudi l’initiative de l’IHSI d’organiser cet atelier. Ils ont eu une très bonne perception tant des thèmes choisis que de l’organisation de l’atelier. Toutefois, la question de la définition de concepts et des indicateurs restait le nœud gordien. 
  • De même, certains participants pensent que d’autres thèmes pourraient y être inclus ou encore l’IHSI pourrait organiser des ateliers thématiques afin d’accorder plus de temps aux débats. Enfin, l’IHSI est interpellé à capitaliser sur cette première expérience pour organiser  d’autres évènements de ce genre et aussi ouvrir cet espace de réflexions à d’autres acteurs sociaux tels que les syndicats et les organisations féministes.  

 

Lire la suite>>

Recherche à l'intérieur du site
spacer
spacer

 

1, Angle rue Joseph Janvier et Blvd Harry Truman   -   Tel(509)513-6961, (509)222-2669, (509)221-5812, (509)223-5760   -   Fax:(509)223-5330